Dernière mise à jour :2008-09-19

sciences

Spoutnik-1

Le terme Spoutnik désigne un «compagnon de voyage» mais en terme astronomique, il veut dire simplement satellite. Le 4 octobre 1957, Spoutnik-1 devient le premier satellite artificiel à avoir été mis en orbite autour de la Terre.

Il s'agissait d'une sphère d'aluminium de 58 centimètres de diamètre dotée de quatre antennes. Il avait un poids de 83,6 kg. L'intérieur de la sphère contenait de l'azote à une pression légèrement plus élevée que la pression atmosphérique à la surface de la Terre.

La mission de Spoutnik-1

Spoutnik-1 fût lancé depuis le cosmodrome de Tyuratam-Baïkonour, URSS (aujourd’hui au Kazakhstan) le 4 octobre 1957 à 22 h 28 et 34 secondes heure de Moscou quand la fusée R7 (SS-6 Sapwood) s'élèva de son aire de tir. 5 minutes plus tard, le petit satellite était en orbite. Il faut dire qu’il avait surtout pour but de tester sa fusée de lancement.

Le projet a pris naissance en 1955 avec l’idée de scientifiques de nombreux pays d’organiser l'année géophysique internationale qui devait s’étendre sur une période de 18 mois entre 1957-58. Les américains se disaient près à envoyer dans l'espace de petits satellites. L'URSS était elle aussi prête pour réaliser chose similaire, mais en plus gros.

Au départ, les russes désiraient donc envoyer un sattellite beaucoup plus évolué. Cependant, lorsqu’il on lu à propos du projet américain Vanguard qui avait deux satellites de prévus dont un plus petit histoire de voir si ils étaient capable de mettre quelque chose en orbite, les russes on décidé de créer eux aussi leur simple petit satellite. Il faut dire qu’il était 1 centimètre plus large et beaucoup plus lourd que l’américain.

L'étude de la trajectoire du satellite devait fournir des informations sur la densité de la haute atmosphère et sur la forme exacte de la Terre.

Spoutnik décrivit une orbite autour du globe toutes les 96 minutes. Il avait pour seul instrument un thermomètre et deux émetteurs capables de transmettre la pression et la température de l'azote afin de vérifier les principes de pressurisation et de thermorégulation utilisés. De l'espace, Spoutnik envoya son célèbre signal "bip-bip" qui put être capté par nombre de radios amateurs.

Ce signal d'un watt fut transmis durant 22 jours par les quatre antennes bâtons en métal de plus de 2 mètres de long qui s’étaient redressées après le lancement. Spoutnik 1 s'est désagrégé dans l'atmosphère le 4 janvier 1958.

La course à l’espace

Le lancement de Spoutnik-1, de Spoutnik-2 (novembre 1957 incluant Laïka, une petite chienne) et par la suite, le lancement en 1958 du premier satellite artificiel américain représente le point de départ de la course à l’espace que les deux super puissance (russes et américains) se sont livrés.

Conclusion

À son lancement et durant toute sa courte existance, Spoutnik-1 aura stupéfait le monde entier, Américains en tête qui, à l’époque, spéculaient sur le temps qui allait s'écouler entre le premier lancement de satellite artificiel et le moment où un être vivant serait envoyé dans l'espace.

Auteur : Sylvain Bilodeau

Date de mise en ligne : 2006-11-06

Aucun commentaire pour l'instant.